19 Du fondement Humain d'une Constitution (par Guillaume AGNELET)

Du fondement Humain d’une Constitution.

Pourquoi est-il « bon » de se doter d’une Constitution ?

Si « oui », pourquoi aucune civilisation animale ne dispose du moindre texte de loi ?

En partant de ce genre de questions qui sont un point de vue englobant sur la réalité, j’aimerais pouvoir verbaliser les arguments Humains qui plaident ou qui justifient l’existence de la loi et de la Constitution.

Parce qu’aux deux antipodes de la réflexion sur la « loi » il y a la « loi du plus fort » et « l’état de droit ». Et parce que l’on trouve aujourd’hui encore des défenseurs de la « loi du marché » qui n’est que la version moderne de la « loi du plus fort ».

J’aimerais entendre sur ce fil la justification morale d’une Constitution qui tendrait à tous nous considérer comme libres, égaux et frères…

Parce que dans l’esprit de certains, « tous égaux » signifie tous « interchangeables » et que cela peut être vu comme une dérive déshumanisante.

Je pose ici les questions fondamentales :

Pourquoi est-ce que [color=green][b]"tous égaux"[/b][/color] serait une vision meilleure que [color=blue][b]"que le meilleur gagne"[/b] [/color]?

Pourquoi prôner l’égalité si ce que nous admirons profondément, c’est la performance ?

Pourquoi la fraternité n’est-elle pas considérée comme une utopie ?

Pourquoi parler de liberté quand il s’agit avant tout, pour chaque citoyen, d’obéir aux lois ?

Est-on moralement fondé à discourir sur l’Universel ?

À quelle réalité Humaine répond la notion de « contre-pouvoirs » et celle de « séparation » des pouvoirs ?

À partir de quand nos phénomènes cognitifs constituent-ils une contrainte avec laquelle nous devons composer ?


[bgcolor=#FFFF99]Parce que c’est en faisant le lien entre, d’une part, l’idéal utopique que sous-entend la Constitution et, d’autre part, nos propres réalités psycho-biologiques, que les notions inscrites dans notre Constitution apparaîtront comme moralement légitimes.[/bgcolor]

Mon cher Agnelet,
Si l’important est de participer, depuis mon inscription sur ce forum, je me demande comment, et surtout où, dans quelle discussion ? Tout m’intéresse et comme tout un chacun, j’ai un avis sur tout, mais je suis convaincue que tous mes avis de font pas avancer le schmilblic.
J’ai lu, relu et relu toutes les discussions et plus je relisais plus j’étais engloutie, moins je savais par où commencer. Les neurones bien frais, après le grand café noir du matin, je m’interrogeais. Est-ce que citer ses sources, c’est

  • de l’honnêteté intellectuelle ?
  • de la gratitude ?
  • du partage ?
  • de l’étalage ?
    Mon truc à moi, le seul pour lequel j’ai reçu un talent, c’est le partage : pas seulement le partage des idées… également le partage des expériences concrètes. Je ne saurais exprimer une seule idée sans l’illustrer d’une fable personnelle. Par exemple raconter une ou deux anecdotes significatives et vraies pour expliquer pourquoi le mot « égalité » me sort par les trous de nez, comme dirait ma Reine de mère de 80 balais aux fraises. Raconter, comment je pratique le traitement équitable dans le respect de la différence (un peu long, mais je n’ai rien de mieux en stock, au moment où j’écris) dans les groupes dont je suis la bergère, ou dans la file d’attente à la poste, ou avec mes trois petits fils…
    Crois-tu vraiment que je peux faire avancer ton schmilblic ainsi ?
    Fanfan la bergère
    née l’année de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen, de la naissance de l’Etat d’Israël et autres « bellevisées »

Rebelote et dix de der !
Pardon Guillaume, j’ai juste oublié de te dire merci pour l’universalité du propos, la simplicité des mots … euuuhhhh… sauf « phénomènes cognitifs ». Déjà que nous avons du mal - nous, pauvres esprits simples - avec « Liberté », « Egalité », « Fraternité »
Fanfan la bergère

Bonjour FANFAN

Je suis tout a fait comme toi : je peine à savoir ou je peux m’intégrer dans ces discussion de juriste z’émérites.
Alors je me crer une petite place un peu partout et je diffuse mes idées… qui sont des idées philos et pas juridique.

Si ça leurs rappelle des choses qu’il savent déja mais que nous avons tous tendance à oublier… je me dis que ça doit surement les aider dans leur travail.

Par « phénomène cognitif » j’entends notre capacité d’abstraction, notre capacité de comprendre le monde, notre capacité d’analyser où est la cause et où est l’effet.

Si j’osais, avec un peu d’humour… et si j’étais au café du commerce j’appellerais ça la « capacité tronchique » :confused: :slight_smile: :smiley: :lol:
(je suis mort de rire tout seul devant mon écran… j’aurais dû prendre mes cachets hier soir ! :P)
(C’est un fou rire… pathétique ! heureusement que vous n’avez pas l’image ! :rolleyes: )

Bref !.. ou en étais je…
Ha oui… nos phénomènes cognitif et leurs contraintes…

Car il faut bien avouer que toutes « universelles » qu’elle nous paraissent nos valeurs, et nos façon de penser sont humaines… Et c’est une limite… une contrainte

Question : Supposons qu'on puisse voir l'humain comme le problème ET la solution de la planète actuellement... l'Humain est il capable de se réfléchir lui même ? Pas si sur... s'il est capable de se regarder dans un miroir l'Humain ne voit pas que du bon, il voit du mauvais, du laid, du con ... enfin bref pleins de défauts tout aussi réels que ses qualités et avec lesquelles il doit composer... et si j'avais quelque chose à dire à TOUS... à TOUS... les intelligents, les gentils, les méchants,les droites, les gauches, les riches, les pauvres... et même aux cons !... Aurais je, (moi où n'importe quel humain) la "capacité tronchique" de fabriquer un message universel ? Qui soit compréhensible par tous ? Qui soit compris de la même manière par tous ?
Je n'en suis pas certain... et même je n'y crois pas !

Cela signifie que quelque soit la valeur humaniste, universelle, intemporelle, désintéréssé, etc… de mon message.
Personne au monde n’a la « capacité tronchique » (ni la capacité tout court) pour mettre ce message sous une forme que tous comprendrons…

:confused: Résultat évident… mais tres frustrant quand on souhaite ardemment dire aux gens :

[bgcolor=#FFFF99]« Paix aux hommes de bonnes volonté »[/bgcolor]

Même un tel message… Je n’ai pas la capacité de le faire entrer dans toutes les têtes.

Que je dise :
[bgcolor=#FFFF99]« Aime ton prochain comme toi même »[/bgcolor]

ou :
[bgcolor=#FFFF99]« Une nouvelle constitution ! Nom de nom ! »[/bgcolor]
j’laime bien çui là pasqu’il rime ! :wink:

Dans tous les cas, mon message est le même, je veux profondemment que les humains se comprennent et travaillent main dans la main contre… le monde et ses misères… mais pas les uns contre les autres, parce que c’est absurde !

Ben, mon cerveau est trop petit pour me permettre de trouver un moyen de dire cela… a tous… et d’être compris… par beaucoup…
Parce que des racistes, des hypocrites, des profiteurs, des raleurs, des inconscients,… il y en aura toujours et partout !

En clair, [bgcolor=#00CCFF]et je me mets parfaitement dans le lot quand je dis cela…[/bgcolor]

L’HUMAIN EST TROP CON POUR AGIR INTELLIGEMMENT

et je me mets parfaitement dans le lot quand je dis cela… je tiens à le répeter !!

Alors oui, nos « phénomènes cognitifs » qui nous rendent tous sûr de nous même et relativement hermétique au doute, sont une contrainte avec laquelle, l’humanité doit composer.

Car je n’ai pas non plus envie de dire à quelqu’un « t’es trop con »
Ce serait irrespectueux de ses convictions ! qui viennent bien de quelques expérience de vie qui sont ce qu’elles sont… et que je doit respecter !

Et surtout, ça ne ferait que le(la) braquer contre moi !
Ce que je ne souhaite pas car mon souhait c’est « PAIX AUX HUMAINS DE BONNE VOLONTE »

Voila, il fallait bien toute cette page pour expliquer en quoi nos « phénomènes cognitifs » sont une contrainte pour l’humanité elle même.
Mais en le sachant… on peut tenter de composer avec cette contrainte ! Du coup rien n’est perdu !

[b]"Nul ne peut se sentir à la fois [i]responsable [/i]et [i]desespéré[/i]"[/b] Antoine de St-Exupéry - Pilote de guerre

Mon cher Guillaume
ouh bah dis ! oulah oulah ! Qu’en termes choisis… Ton humour me plaît ! Je t’en servirai en retour : ça aère bien les neurones ! Pour cogiter, c’est mieux !
Pour aujourd’hui,
Un simple merci !
Je suis un peu charrette
Demain, je m’y arrête

Fanfan la bergère

Pourquoi est-ce que « tous égaux » serait une vision meilleure que « que le meilleur gagne » ?

Pourquoi ? En définitive… que devons nous aux lois de Darwin pour en être aujourd’hui à se poser la question ?

Nous devons sans doute beaucoup, beaucoup, mais alors beaucoup à cette loi si simple qui veut que… la mort aidant… le meilleur gagne ! Et se reproduise !

Mais alors pourquoi tout notre esprit est il tourné vers l’égalité ? La question est d’importance car elle remet en cause un des fondements de l’évolution biologique mais aussi de l’évolution culturelle.

Les « visges pâles » avait en eux, depuis des temps immémoriaux… le désir impérieux de CONQUETES ! Quand un paysage s’offrait à leurs yeux, ils s’en voulaient maître ! Quand une rivière leur barraient le passage ils voulaient un pont ! Quand le pétrole était la-bas et pas ici, ils construisirent des tankers ! Cette attitude n’a rien d’une recherche de l’harmonie… Et pourtant c’est à cet état d’esprit que nous devons les progres techonologiques et industriels que nous ont apporter le capitalisme.

Cette attitude CONQUERANTE inharmonique… nous lui devons BEAUCOUP !! jusqu’à nos claviers d’ordinateurs.

Alors pourquoi l’égalité n’est elle pas devenue le cadet de nos soucis ? POURQUOI ?
Je vais faire une première partie de ma réponse… Et je continuerais plus tard si personne ne relance sur sa réponse…

Pourquoi l’égalité est elle une notion qui ne sort pas de nos coeurs nous quitte pas ?
Il n’y a rien de moins immédiat que cette question…

[bgcolor=#FFFF99]Parce qu’au fond de nous… il y a… celui qui a peur du noir !.. Celui qui a vu le néant… et qui en a peur ![/bgcolor]

« et je me mets parfaitement dans le lot quand je dis cela… »
je crois que tu n’as pas tort.

Cher Guillaume, (message 1469)

A orbi, .... Je pense qu'une bonne chose serait que tu retire toi même ton message ! Où que tu adjoignes une mention qui dénoircisse ton humour, alors je rirai... et pas jaune !
[b]"ce n'est pas de l'humour noir.... tu peux rire franchement"[/b]

Je suis venu sur ce fil sans faire exprès en lisant ton message. je n’avais pas vu que tu avais ouvert spécialement ce fil pour t’interroger sur « le fondement humain d’une constitution ». Je n’y resterai pas. Mais juste une chose. Attention quand même au prosélytisme religieux. Une constitution ce n’est qu’un ensemble de règles que des citoyens arrêtent entre eux pour gérer la cité où ils vivent. C’est pas plus que celà, mais c’est déjà beaucoup. Ce n’est pas « LE LIVRE ». Au revoir Guillaume.

Tous égaux

Guillaume (1459), Orbi (1464) :

« Tous égaux » : il faut comprendre : « devant la loi », pas devant les lois de Darwin. Cette notion d’égalité n’a pas à sortir de nos coeurs, mais de nos têtes. JR

Orbi

Si c’est de l’humour… noir pour me faire rire… jaune ! C’est déplacé !
Je t’annonce que tu es dans le lot au même titre que moi !
Je ne suis pas plus « con » (moins intelligent) que toi, mais moi, je m’interroge sur moi même !

"Je combattrai pour l'Homme. Contre ses ennemis. Mais aussi contre moi-même." Tonio Dé Santo Exupéryto
La connerie n'est pas l'abscence d'intelligence, la connerie c'est refuser de voir nos défauts.

Je pense qu’une bonne chose serait que tu retire toi même ton message ! Où que tu adjoignes une mention qui dénoircisse ton humour, alors je rirai… et pas jaune !

Jacques

NON, NON, cette idée d’être égaux devant la loi, cette idée de solidarité, cette idée de fraternité… Tout cela est issu de nos peurs primales… de notre envie de ne pas mourir sans avoir fait le bien !

La vie est asbsurde, mais pas ma vie, pas la tienne, pas la leurs !

Le phénomène « vie » ! à quoi mène t il ? les êtres naissent, vivent souffrent, rient et meurt… et sont remplacés !
Pendant la vie d’un humain, 99% du temps il n’y pense pas et fait comme s’il était éternel !
Pourtant dans 150 ans on s’en souviendra pas… sa vie est si tenue au niveau de la planète que, dans 150 ans, qui se souciera de savoir si lui a vécu dans l’équité et dans la fraternité ?

Notre désir d’équité viens d’ailleurs, de plus profond en nous que juste le niveau… « il faut bien des lois »

Et surtout [bgcolor=#FFFF99]si c’est la tête qui parle…[/bgcolor] pourquoi « tous égaux » plutôt que « que le meilleur gagne » ? [bgcolor=#FFFF99]Qu’est ce qui justifie ce choix ?[/bgcolor]

À quelle réalité Humaine répond la notion de « contre-pouvoirs » et celle de « séparation » des pouvoirs ?

Si nous nous considérons tous égaux ? devant la loi ! Pourquoi faudrait il un contre pouvoir ?

Pourquoi les humains qui écrivent les règles du pouvoir ne pourraient pas exercer le pouvoir ?

Quel exces, en nous, appelle la régulation ?

Inscrire dans la constitution les règles de « séparation » et de « contre » pouvoir… n’est ce pas une manière de traiter le symptome sans traiter le mal ?

Ne peut on expliquer pourquoi il ne faut user du pouvoir qu’avec sagesse, et convaincre… plutôt que de simplement limiter le pouvoir ?

Limiter le pouvoir est une bonne chose, mais il faut savoir expliquer pourquoi… [bgcolor=#FFFF99]il faut savoir expliquer que nous ne sommes pas parfait et que nous en avons fortement conscience ![/bgcolor]

Le seul qui soit crédible à mes yeux c’est celui qui doute… de lui même ! Et je m’associe à lui volontiers !

La tête et le coeur

Guillaume demande :

« Si c’est la tête qui parle, pourquoi « Tous égaux » plutôt que « Que le meilleur gagne » ? Qu’est ce qui justifie ce choix ? »

L’égalité devant la loi n’a jamais empêché les meilleurs de gagner : je ne vois pas où est le problème. JR

Séparation des pouvoirs, contrepouvoirs

A mon avis, Guillaume (1470), les deux expressions décrivent la même situation institutionnelle : un système dans lequel les pouvoirs de l’Etat sont répartis entre plusieurs autorités publiques au lieu d’être concentrés dans une autorité unique.

Parler de « séparation des pouvoirs », c’est décrire une réalité institutionnelle objective.

Parler de « contrepouvoirs », c’est adopter implicitement le point de vue pessimiste des philosophes anglais et plus généralement des politiques anglosaxons, selon lequel, dans la réalité humaine, tout pouvoir est malveillant et le seul moyen de se tirer d’affaire est d’opposer les pouvoirs les uns aux autres.

Il me semble bien que la majorité des intervenants sur notre site - Etienne au premier rang - adoptent le point de vue pessimiste. Est-ce que je me trompe ? JR

La tête et le coeur - Je lis des mots sans voix

Jacques, Guillaume et vous tous si étranges masculins,

Les mots devraient-ils être rangés en boîte ? Selon quel critère ? Selon leur origine ? de l’élan du coeur, de la sagesse l’esprit, du bout de la langue, du fin fond de mes entrailles, du tableau noir, d’une chanson-scie, de sous la moustache de ma grand-mère…

Une chose est sûre. Les mots écrits sont sans voix. Il me manque le son de vos voix. Elles me donneraient les couleurs de vos mots : tristesse, indignation, détermination, bienveillance, confiance ou désespoir. Les artifices d’écriture, smileys et autres illustrations, ne me renseignent pas de façon suffisamment nuancée et subtile, à l’instar de toute âme humaine. La voix est le miroir de l’âme (merci, Barbara !)

Une chose est sûre. Les mots écrits sont aveugles. Il me manque le gouffre de votre regard. Il me donnerait la mesure de votre indicible et m’inviterait à la patience et à la bienveillance.

Une chose est sûre. Le proverbe zen me prête sa voix pour vous l’exprimer au mieux « Le mouvement est vie. L’inertie est mort » Les mots écrits sont vivants tandis qu’ils cheminent jusqu’au bout de nos doigts au dessus du clavier. Je les relis et les voilà figés, incompris, blessants peut-être, je les regrette déjà… Pour bien les écouter, il vous manque de voir mon corps les préparer, ma tête dodeline hésitante, ma main cherche la bouteille d’eau, mon coeur cogne et soupire de crainte de vous heurter, mes bras s’étirent au secours de mes trapèzes…

Une chose est sûre. « Pouvoir » ou « Contre-pouvoir » sont des mots qui me blessent. Je vous raconterai le partage et sa richesse… un autre jour.
En attendant, partagez avec moi cette petite merveille de Jean Edel Berthier, éditeur, arrangeur, traducteur de chansons « La chanson populaire est un trésor qui ne s’use pas mais qui, telle la lumière, augmente quand on la partage »

Fanfan la pastourelle (et dans « pastourelle », il y a « passerelle »)

Notre désir d'équité viens d'ailleurs, de plus profond en nous que juste le niveau... "il faut bien des lois"
Pourquoi est-ce que "tous égaux" serait une vision meilleure que "que le meilleur gagne" ?

Pourquoi ? En définitive… que devons nous aux lois de Darwin pour en être aujourd’hui à se poser la question ?

Nous devons sans doute beaucoup, beaucoup, mais alors beaucoup à cette loi si simple qui veut que… la mort aidant… le meilleur gagne ! Et se reproduise !


[color=purple]Selon moi, il est clairement inutile de chercher la réponse plus loin : si nous réclamons autant l’égalité, c’est pour tenter de rééquilibrer les chances et d’atténuer la loi fondamentale « c’est le meilleur qui gagne », ou, en termes Darwinien, c’est le plus apte qui survit. Ce ne sont généralement pas les forts qui demandent l’égalité.

Cette demande, bien que contraire au principe de l’évolution biologique, est pourtant parfaitement compréhensible du point de vue du vivant : c’est l’instinct de survie qui parle…[/color]

Jacques :

Le meilleur gagne mais dans le respect de la faiblesse de l’autre !

Alors que la loi naturelle, et l’histoire on fait de nous ce que nous sommes grace à des instincts animaux beaucoup plus violent ! Pourquoi les rejeter ? Je suis sur que nous sommes capable d’expliquer pourquoi nous devons les rejeter ! Pourquoi le respect de l’Autre, la non violence, l’éradication du conflit du débat politique sont des attitudes saines que nous devons adopter dans tous nos comportement, et que la constitution [bgcolor=#FFFF99]DOIT [/bgcolor]promouvoir… comme la laïcité !

« […] selon lequel, dans la réalité humaine, tout pouvoir est malveillant et le seul moyen de se tirer d’affaire est d’opposer les pouvoirs les uns aux autres. »

« Tout pouvoir est malveillant » C’est sans doute vrai quoi que j’ai du mal à considérer le pouvoir du Dalaï Lama comme malveillant !
Mais la réalité qui englobe celle ci c’est que l’Homme est bon par nature ! Sinon, JAMAIS aucun texte de loi n’aurait vu le jour ! Le fait même que les humains se soient édictés des règles de vie en commun censés protégé le faible de l’emprise du fort, est une preuve matérielle que l’animal humain est bon par nature !

C’est en se replacant dans le cours du fleuve « histoire » en remontant les deux derniers siècles que l’on constate une progression des idées, et si l’application pèche, les idées sont là !!

Et si nous nous sentons les héritiers de Lucy, si nous ressentons cette filiation dans nos tripes ! S’il est un fait REEL que c’est son ADN qui m’a fait tel que je suis !!! Si je peux REELLEMENT me sentir son descendant… physique, biologique… REEL !!! Si d’elle a moi, le lien ininterrompu de la vie existe BEL ET BIEN ! Et si nous regardons le chemin parcouru avec le regard du biologiste ou celui de l’anthropologue… Alors nul doute n’est permis, [bgcolor=#FFFF99]l’Humain tente vaille que vaille et bon an mal an de s’extraire de l’ARBITRAIRE de la nature pour introduire dans sa vie du VOLONTAIRE POSITIF ![/bgcolor] Et somme toute, il y parviens, avec l’Onu, l’unesco et l’oms qui va peut être sauver des millions de vies en contrant du mieux qu’elle peut, la grippe aviaire.

S’extraire de l’arbitraire ? Est ce si facile ? qu’il faille ne voir que des echecs dans notre histoire ?

Mais enfin ? Si vous assistiez à une assemblée constituante d’Ours des pyrénés ? quelque soient les guerres entres ours, vous ne pourriez qu’admirer la tentative de s’extraire de l’arbitraire !

Et quand il s’agit de l’Humain ? Pourquoi être négatif ?

Rien n’est facile car nous sommes chair et sang avant que d’être esprit ! Mais moi je crois que l’humain est bon par nature ! Sans doute comme le phénomène global « vie » qui bien qu’étant absurde est bon par nature !

Le phénomène « vie » qui existe depuis des milliards d’années… tente d’introduire dans la destiné de la matière… de la VOLONTE !
Spirituellement parlant ça ne peut qu’être vu POSITIVEMENT

Seule la vie tire ses matériaux du sol et contre la pesanteur les élèves
Antoine de St-Exupéry - Tiré de « La paix ou la guerre ? » - Page351 La pléïade volume I

Candide :

« c’est l’instinct de survie qui parle… »

Précisement ! Mais il parle avec des mots et pas avec de la violence ! Ce qui est tres différent de son expression naturelle !! Il dit combien chacun existe et combien la vie de chacun a de la valeur ! Si l’esprit de la constitution se contente de dire que les humains sont égaux devant la loi, alors le CPE n’est pas une ignominie qui rabaisse le faible et réhausse le fort. C’est juste une loi qui doit s’appliquer à tous pour être constitutionnelle et finalement ne choquer aucun puriste du langage !

L’esprit du texte qui prone l’égalité devant la loi, va plus loin… il intègre le fait que chacun à une valeur propre qui doit être respecté, par la loi. La loi ne doit pas être juste une série de règle qui s’applique à tous ! La loi doit être juste ! Et comment s’approcher de cette justice si l’on ne réfléchi pas sur le concept même de justice ?

Au fond, « tous les hommes naissent et demeurent libre et égaux devant la loi » fait bien référence à une égalité des êtres de par leurs simple naissance ! ça n’est pas simplement une égalité devant la loi des hommes qui est décrite là ! C’est l’affirmation qu’un humain qui viens au monde est, philosophiquement parlant, l’égal de tous les humains passé, présent et à venir ! On ne peut s’abstraire du biologique, et c’est pourquoi, avec nos deux petit bras, on ne peut que faire respecter une égalité devant la loi des hommes ! C’est bien dommage mais telle est notre limite !

Mais je souhaiterais que l’on oublie pas l’esprit ! philosophique ! qui nous replace tous dans un grand système où l’on nait l’on vit l’on meurt. Et la constitution ou son préambule, doit avoir l’ambition de dire… non pas simplement la règle, [bgcolor=#FFFF99]mais le bien ![/bgcolor] au sens philosophique du terme !

Et Dieu sait que c’est compliqué de dire le bien !

==================
Fanfan :

Le son de ma voix et mes intonations… je te les dédie… avec toute la douceur qu’ils peuvent transmettre.
La profondeur de mes yeux ? Je voudrais te les ouvrir jusqu’au fond de mon âme !

C’est le sens de ce lien ou tu trouvera mon image, mes yeux et ma voix !
http://video.google.com/videoplay?docid=4721961919992219287

J’ai voulu par cette vidéo combler le vide dont tu parles et qui biaise la communication véritable !

Tu m’excusera de la piètre qualité de mon interprétation, mais la nature m’a tres mal doté pour ce qui est de l’organe vocal ! :confused:
Tu comprendra aussi que le manque d’habitude fasse baisser mon regard vers la feuille par timidité !

PS : Je réitère mes plates excuses pour avoir mal répondu à un de tes messages

[i][b]Le langage est source de malentendu[/b][/i] Antoine de St-Exupéry
Mais la réalité qui englobe celle ci c'est que l'Homme est bon par nature ! Sinon, JAMAIS aucun texte de loi n'aurait vu le jour ! Le fait même que les humains se soient édictés des règles de vie en commun censés protégé le faible de l'emprise du fort, est une preuve matérielle que l'animal humain est bon par nature !
[color=purple]Je n'en suis pas persuadé, bien au contraire. Pour moi, en bref :
  1. Au mieux, l’Homme fiche la paix à ses semblables lorsque ses besoins essentiels sont satisfaits. L’Homme est donc simplement « sociable », et encore seulement en l’absence de source importante de stress.

  2. Les lois n’ont été édictées qu’en réponse à la demande de l’instinct de survie des plus faibles pour se protéger du règne sans partage des plus forts. En ce sens, elles ne prouvent absolument pas que l’Homme est bon par nature, mais confirment simplement que l’instinct de survie sait s’adapter et trouver des solutions appropriées en fonction de la situation. Vous semblez oublier que ces lois sont violées quotidiennement par les plus forts, généralement au détriment des plus faibles (justice à 2 vitesses, magouilles clandestines, etc.).[/color]

Dieu a dit : Il y aura des hommes grands, il y aura des hommes petits Il y aura des hommes riches , il y aura des hommes pauvres, Il y aura des homes blancs, il y aura des hommes noirs ... Et tous seront égaux ! ... Et il a rajouté : Mais ce sera pas facile !

Coluche :smiley:


Je n’oublie rien, je dis qu’au dela d’édicter une règle, la loi doit avant tout édicter le bien !

Et plutôt que de dire « l’homme est bon par nature » j’aurais du dire :

« L’Humain contient le bien et c’est une chance fantastique ! »

Bien sûr, si l’on n’y croit pas, nous ne saurons jamais saisir, cette chance !

Si une nation espère pouvoir rester à la fois ignorante et libre, elle espère ce qui n'a jamais été possible et ne le sera jamais. (Thomas Jefferson)
Encore une question interessante : où commence et où finit la connaissance necessaire à la liberté ? Connaissance technique ? connaissance historique ? connaissance (anthropologique) de soi même ?

[color=purple]Voilà qui me convient nettement mieux, en effet. :slight_smile:

Pour la question, j’éviterai soigneusement d’y répondre, car elle force chacun à s’interroger, et donc à progresser… :P[/color]

Avoir raison ou avoir tort ?

Tiens une nouvelle réflexion qui m’est venue parce qu’Etienne rétorquait à un interlocuteur d’agoravox qu’il ne démontrait pas qu’Etienne avait tort… sous entendu Etienne a raison !

Cf. le lien http://agoravox.fr/article.php3?id_article=11229&id_forum=93515&var_mode=recalcul#commentaire94791

Voila ma réflexion…

En prenant le point de vue d’un scientifique lunaire qui observe les humains, mais sans comprendre leur langage…
donc sans comprendre leurs aspirations profondes au bonheur et à la justice…
D’ailleurs vues depuis la lune, les humains sont des fourmis relativement nuisibles à la vie sur terre…c’est un fait!

Ce scientifique lunaire vous dirait concernant le fait que vous ayez raison ou non:

[bgcolor=#FFFF99]"[b]Une idée qui se veut le coeur de l’organisation d’un groupe humain...[/b] le [u]coeur[/u] d’une constitution... cette idée n’est ni vraie ni fausse, ni bonne ni mauvaise, ni juste ni injuste... Vue depuis la lune, tout ce que l’on peut dire d’une telle idée c’est qu’elle est [color=red][u][b]transmissible ou pas[/b][/u][/color]!"[/bgcolor]
J'vous laisse réfléchir...

Pour se marrer… pasque c’est pas si souvent qu’on rigole :stuck_out_tongue:

voila le lien vers une de mes plus belle prestation… :smiley:

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=11046#commentaire97057

Le Guillaume (c’est moi) dans toute sa splendeur… juste avant qu’il prenne ses médicaments :lol:

Je sais, je suis barré ! :P:P:P
Alors si le coeur vous en dis… suivez le lien… et régalez vous !
PS : c’est surtout vers la fin que la vrille tourne fort… pour moi !! PAS POUR ETIENNE !
Etienne défends vaillament et valablement son point de vue. Ce lien ne le concerne qu’indirectement.