Éducation à la citoyenneté

Comme j’ai la même conception que M. Chouard du pouvoir constructif de l’échange d’idées, je le lance cette idée en l’air. Tristan, interlocuteur venu de la page facebook de M. Chouard m’a contactée pour savoir si je serais intéressée à [bgcolor=#FFFF99]monter un projet de vidéo pour servir au ‘Virus’.[/bgcolor] J’ai évidemment répondu Oui. Après avoir discuté avec Tristan et réfléchi aux différentes articulations, etc… etc.

Voici la première ébauche que j’aimerais soumettre à la communauté, pour une première tournée de critiques et de modifications. Notre déséducation en démocratie est chronique, je me propose que d’en faire une reconstruction, parce que la méthode est ce qui est questionné ici, nous devons sans cesse se questionner sur la nôtre. Parce que trouver des slogan ‘catchy’ c’est un peu ce qui permet de rendre la population impuissante. La conscience citoyenne, le sens critique, la raison, tout ça ne vient pas tout seul, il faut l’instruire.

Série de 6 web-épisodes de 10 minutes La rééducation démocratique [b]1- Partie historique, la naissance de la démocratie[/b] a. La création de la république de la Raison, pourquoi on fait démocratie? b. Les dérives du vocabulaire, quand, comment et pourquoi nous avons réussi à accepter la dissociation des vrais instruments de la démocratie?

2- Partie théorique
a. Qu’est-ce qu’une constitution? Qu’elles sont les types de constitution? Que signifie l’unité de base de chacun de ces modèles (qqun citoyen, un sujet, etc…)? Ses implications (quel droit possède chacun d’eux)?
b. Que sont nos constitutions? Qu’elles sont les pouvoirs qui montrent les différences nos constitutions faussement démocratiques et les modèles théoriques? (Traduction en factuel… ex : ce qu’il faut pour faire référendum, par qui, comment, etc.)

3- Partie démonstrative
a. La force du pouvoir politique sur la perception de l’humain. Cours d’autodéfense intellectuelle… s’armer contre la relation publique, qui est l’art de duper en appliquant la contra-raison.
b. L’assemblée constituante tirée au sort comme solution à tous les maux? Les pours, les contres…? Les contres ou les défis?


J’explique maintenant les raisons de la structure choisie. J’ai essayé de concilier les 3 constructions que j’avais envisagées, c’est à dire soit chronologique, soit purement théorique / philosophique (en s’appuyant sur l’exemple) et enfin géographique, en utilisant la démonstration.

Je crois que tout le projet de Chouard repose sur la rigueur à ne pas essayer de convaincre, plutôt de présenter pour ensuite poser débat… bref faire une réelle éducation démocratique… Ce qui va en soi dans le sens de son projet.

La présentation chronologique a le bénéfice de la facilité d’organiser les idées et de ne pas tenter de convaincre… par contre la construction du savoir de celui qui l’écoute se fait sans confronter ce qu’il pense « vrai », il ne fait pas le lien, ne voit pas la contradiction et peut se permettre de penser que les deux sont vrais. C’est d’ailleurs une des techniques utilisées en politique pour cacher des failles. C’est pourquoi à elle seule je l’ai jugé incomplète. Mais vulgariser l’histoire est facile, Hollywood le fait.

La partie théorique à de bien que de pouvoir s’ajuster au temps qu’on lui alloue, mais elle se trouve définitivement dans la logique de convaincre, par définition… donc elle aussi très très nécessaire, mais incomplète. Ou la politique prend toute la place parce qu’on insiste sur le factuel. Une perpétuelle traduction de l’échelle politique théorique à une échelle factuelle d’individu. (festival de l’anecdote, de l’analogie et de l’exemple)

Enfin, la partie démonstrative qui devrait servir à encore une fois déconstruire le discours politique et la tromperie, mais en donnant des exemples de réussite. La collaboration de plusieurs sera probablement nécessaire, espérons que les 4 premiers morceaux auront aidé la mobilisation. Il faut reconstruire la culture démocratique de l’individu… le tout passe par une réelle éducation à la démocratie. La connaissance fait débloquer des initiatives personnelles à ceux qui appliquent cette nouvelle construction du citoyen impliqué. Il y a des exemples à travers le monde qui donne raison aux thèses de Chouard, des expériences, des témoins qui se disent en mesure de voir des signes avant-coureurs, etc…

Je suggère aussi que le projet soit effectué avec une méthode des plus inclusives, sur une assez longue période de temps pour permettre à ceux qui le veulent de participer. Que se soit par le biais de site internet, blogue ou par un groupe Facebook… peu importe. Instaurer la participation démocratique après 200 ans d’aristocratie doit commencer par ce genre de détails.

Ainsi, le vidéo qui explique le projet est en soi une démonstration des résultats probables des procédés vraiment démocratiques : l’implication et la réelle valeur d’une information propre et scrutée, critiquées ouvertement. En produisant un œuvre de qualité avec un processus inclusif et non sélectif, nous démontrons que l’idée est prête à la diffusion à plus grande échelle.

Aussi chaque partie vise des gens un peu différents… ou plutôt se prête à des perspectives différentes du monde donc rejoint plus de monde.

Corrigez, commentez, modifiez… bref… mettez en branle le processus démocratique!

Bonjour Esilabet, et bienvenue :slight_smile:

Merci pour cette initiative très intéressante.

La multiplication rapide des globules blancs donne de l’espoir :slight_smile:

Étienne.

Bonjour et bienvenue.

Juste une petite remarque pour la partie historique.

Suite à une recherche sur l’étymologie de démocratie il semble que l’on ne donne le sens peuple à démo que par extension. Le sens originel semble être plutôt celui de canton. Dès fois je me demande si je suis pas un peu fada d’accorder aux mots tant d’importance ou si je ne suis pas dans l’erreur d’interprétation mais rien jusqu’à présent n’est venu corriger mon point de vue. Et jusqu’à que l’on me convainc que je me complaise dans l’auto hypnose je mettrai sur le tapis cette conception de démo.

Donc démo viendrait de dème : concept territorial et politique. La réforme démocratique d’Athènes à consisté à diviser la cité en cent dèmes sur lesquels reposaient la structure politique. Et on a bien là l’idée d’une société dont le pouvoir émane de ses structures de bases. Chaque déme possédait une agora et avait des compétences de police, fiscal et autres. Mais surtout c’est au sein de ces démes qu’étaient sélectionné les candidats au tirage au sort pour l’assemblée des cinq cents. Ce qui remet en perspective la nature du tirage au sort à cette époque ! On ne tirait pas au sort n’importe quel citoyen mais des mandatés des démes ! Et grâce à la rotation rapide des magistratures et au tirage au sort chaque déme était assuré de voir ses représentants en exercice dans des délais courts.
Ça vous remet pas en perspective le mot démocratie ?

frigouret, une seule source pour l’étymologie des racines grecques : Le Bailly
Il est sur mon bureau. Et pèse quelques kilos.
Et voici pourquoi :
en grec, en sanscrit, et dans plein de langues anciennes, les mots ont plusieurs sens et des sens qui ne sont pas forcément hiérarchisés.
Pour un mot il y a parfois plusieurs colonnes, voire plusieurs pages.
En français aussi, mais beaucoup moins.

Ce que tu dis est exact, mais demos signifie aussi le peuple.

En espagnol pueblo désigne le peuple, mais parfois aussi un village.
ça sent l’archétype :wink:


El pueblo
Unido
A la isquierza
del corazon

:slight_smile:

Merci Étienne,

Merci frigouret, je ne le savais pas, de plus la plupart de mes connaissances sur la Grèce Antique me provienne d’une prof qui est en fait philologue, c’est très ironique, et je vous en pris continuer de couper les mots en quatre, il le faut.

Que diriez-vous d’ajouter un cours d’Étymologie/philologie 101 dans l’épisode 2? Il serait, je crois, tout à fait approprié de voir dès le début une introduction à la vigilance sur le choix des mots. En plus j’ai pensé à un très bon complément une petite intro à l’épistémologie et à la métacognition (comprendre comment on comprend) je connais un prof fantastique pour vulgariser ce domaine particulier.

QU’en dites-vous?

Bonjour Esilabet

Pour une rééducation du langage et ou une réappropriation des mots déformés par le système, je vous suggère le lien suivant de la SCOP LE PAVE de Franck Lepage : Rubrique → Production coopérative → Dico de la langue de bois ou désintoxication du langage. (Le reste aussi vaut le coup d’oeil of course :))

http://www.scoplepave.org/le-pave-a-toutes-les-sauces-2012

Merci! J’ai commencé l’exploration du site… mais j’ai l’âme bien en peine aujourd’hui, ce qui m’empêche de penser…
Aujourd’hui, je suis bien triste, je ne croyais pas voir de ma vie une répression policière aussi brutale, peut-être en vidéo en provenance d’un pays de dictature corrompue… pas dans la ville que j’aime tant. Peut-être faut-il un terreau aussi malsain pour réussir à tout stériliser, c’est la seule chose qui me donne de l’espoir. Peut-être que dans ce petit bastion francophone en Amérique on pourra voir une nouvelle forme de gouvernement, pour le moment, je n’ai aucune solution…

Bonjour et bienvenue Elisabet :slight_smile:
J’ai vu les nouvelles, je ne peux d’ici que partager votre ressenti :’(

Il serait, je crois, tout à fait approprié de voir dès le début une introduction à la vigilance sur le choix des mots.
Ô combien utile, nous le voyons ici souvent ! Avec donc en corolaire quelques (contre-)exemples, dont... démocratie représentative, au hasard ! Et oui, suivre Franck Lepage, tout aussi désopilant que profondément sérieux !

S’il n’y avait que le dictionnaire. Méditons un peu sur la différence entre la sacrée vache et la vache sacrée :wink:

Un autre exemple :
Si d’aventure on lit hors contexte : « Nous devons défendre nos valeurs », comment sait on qu’il ne s’agit pas de nos valeurs bancaires ?

Bonjour et bienvenue à esilabet. J’aimerais beaucoup participer à cette expérience de transmission du virus. Dans la troisième partie du texte en signature, vous trouverez l’essentiel d’un cours d’épistémologie (sociale) que je donne à l’université de Ben M’Sik à Casablanca. Si des idées devaient vous y intéresser, il appartient à qui s’en sert.
En tout cas, merci de revigorer la lutte!

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=dtxaVncY1oM

Il y a des îlots de lumière tout de même…

Merci Déhel, fantastique texte (je viens à peine de le commencer), je me permet d’en faire la distribution sans attendre votre accord, après tout c’est pour l’intérêt du Virus.

Merci patrick pour le lien de scoplepave.org on passe un bon moment avec franck lepage :slight_smile: