Âge du droit de vote

Bonjour,
En discutant avec mon neveux je lui ai posé la question suivante:
« Dans une démocratie à partir de quelle âge un citoyen pourrait il voté ? »

Il m’a répondu 13-14 ans , et vous savez quoi il a 13ans :sunglasses: :sunglasses:

Cette anecdote mise à part, je me pose profondément cette question, concernant le choix de déterminer l’âge à partir duquel un citoyen peut prétendre au droit de s’exprimer dans l’assemblée et de participer au vote.

Après de brèves recherche sur la toile, il apparaît dans le monde que l’âge minimum serait de 16 ans.

Merci par avance

1 « J'aime »

Bonne question, elle est présente dans la 1e consultation sur le RIC de Culture-RIC :

Bilan :
image
« Le fait que les mineurs puissent initier des RIC est un principe rejeté, cependant de nombreux participants ont proposé un âge minimal, y compris parmi ceux qui sont contre. On peut en déduire qu’il existe chez certains une volonté de modifier l’âge de la majorité : 16 ans étant la réponse la plus fréquente. »

1 « J'aime »

Shoin, si tu veux que les citoyens puissent voter à partir de 16 ans, il faut que tu acceptes qu’ils aient la majorité pénale au même âge, et les mêmes droits et les mêmes devoirs.
Pour ma part, estimant que l’on est pas plus prêt à 16 ans qu’à 18 ans, pour la majorité de la population, je laisserais la majorité à 18 ans ; la remonter à 21 ans serait mal compris par bien des citoyens.
Et c’est un moindre mal, car je souhaiterais en plus lui associer la capacité de gagner sa vie, si on est célibataire et celle des siens, si on a charge de famille.
Je trouve dégueulasse de donner de l’argent sans demander un travail en échange.
PS : c’est parce que je pense que l’on peut encore s’améliorer jusqu’à 18 ans et plus, que je ne veux pas que l’on applique la majorité pénale à des « enfants ».

Merci beaucoup @Mira pour ta réponse et ces informations ( ainsi que pour tout le reste de ton engagement). Sondage très intéressant, qui reste pour moi tout aussi mystérieux.

16 ans pourquoi pas mais pourquoi ? Et d’où vient ce pseudo consensus ? De qualités congitives acquises durant ces tranches d’âges ?

@fmcd merci également pour ton opinion. Je m’attendais à ce rapprochement entre droit de vote et responsabilité pénale.
« Article 122-8
Modifié par LLoi n°2002-1138 du 9 septembre 2002 - art. 11 JORF 10 septembre 2002
Les mineurs capables de discernement sont pénalement responsables des crimes, délits ou contraventions dont ils ont été reconnus coupables, dans des conditions fixées par une loi particulière qui détermine les mesures de protection, d’assistance, de surveillance et d’éducation dont ils peuvent faire l’objet. »

De 13 à 18 ans les mineurs sont exposés au sanctions pénales (certe avec des aménagements mais tout de même pénale)

Ce volet pénale mis à part, je ne comprends pas la légitimité de corréler majorité pénale et droit de vote ? Si il y en a une ça m’intéresse.

Dans une démocratie théorique un citoyen de 0 à 17 ans à tout autant de légitimité d’exprimer sa voix politique que ceux de plus de 75 ans , qui indubitablement se rapprocheront de leur tombe.
Si il existe une éventuelle (mais sûrement pas systématique)corrélation entre l’âge et l’expérience, il n’y a aucune corrélation entre l’âge et la sagesse.

Cette question sur l’âge du droit de vote m’est venue, face à la problématique de l’engagement des peuples dans le long terme qu’impliquent un bon nombre de décisions politiques. Dis en terme plus simple :
papi sous respirateur hospitalisé est-il plus légitime que mon neveux de 13 ans quand il s’agit de choix sur le nucléaire ?

Shoin, il faut bien faire des choix…!..
Et ce sujet, comme tous les sujets du plan C est totalement sous la dépendance de la démographie de l’espèce humaine.
En niant la surpopulation absolue et la surpopulation relative, les dirigeants du monde nous mènent tout droit à la guerre, sous quelque forme que ce soit, seule méthode de régulation de l’humanité, « automatique », et en ouvrant nos frontières à tous vents, les dirigeants français nous mènent au chaos et à une forme de guerre civile.
Je ne serais pas un « indien français ».
Les nouveaux Christophe Colomb et traîtres français auront affaire à moi et à ceux qui pensent comme moi, bien avant.
Ne souhaitant pas en arriver à de telles, mais inéluctables extrémités, à un âge avancé, je m’efforce de faire ouvrir les yeux de mon entourage sur la réalité des faits.
PS : bien que soigné par une médecine que j’ai payée par plus de 50 années de cotisations, je ne suis ni sous respirateur, ni redevable d’une tutelle, voire d’une curatelle.

1 « J'aime »

@fmcd afin d’éviter toute tensions inutile lié à un malentendu, il ne s’agit en aucun cas ici de remettre en question le droit de vote déjà acquis.

C’est une question théorique,
« comment pourrions nous déterminer de manière juste l’âge (ou autres critères?) à partir duquel un citoyen pourrait prétendre au droit de parole et de vote, dans une démocratie ? »

Pour le reste de ta démonstration, je serai ravi d’en apprendre plus sur ta vision du contrôle des naissances et celui des frontières.
Nous pourrions ouvrir un sujet dans le forum afin de cerner les enjeux et l’encadrement de la démographie et de l’immigration pour la constitution d’une nation.
Comme cela te passionne si tel est ton souhait je te laisse crée le sujet, j’y participerai avec un grand intérêt.

En ce qui concerne la question de l’âge du droit de vote, je n’ai pas réussi à cerner les éléments de réponse ou un quelconque rapport dans ton message précédent. Je te demande de bien vouloir m’en excuser par avance.

Encore merci de ta réponse.

Désolé mais pour moi, il y a des personnes de 80 ans qui ne devraient pas avoir le droit de vote, comme des enfants de 10 ans qui, avec leur vision d’enfant non « modifiés » par le rouleau compresseur de la société moderne, ont plus de réflexions censées que beaucoup d’adultes, et qui devraient avoir le droit de vote.
Faux problème que de définir un âge légal pour voter.
Vu le degré d’ignorance et de crétinisme où nous en sommes, je crains que nous ne soyons mal barrés.

Je suis ni pour, ni contre, bien au contraire.

2 « J'aime »

@Renaud merci beaucoup pour ton retour d’une certaine désinvolture que j’apprécie :shushing_face:.

Pourtant à l’origine du sujet j’avoue que je me demande de plus en plus si l’âge doit vraiment être le critère d’entrée dans la vie démocratique.

Mais quel (s) autre (s) critère (s)?
Si tu as des idées même bizarre je suis preneur😇
Un examen peut être ? Dans ce cas adieu l’égalité citoyen.

J’en profite pour repréciser l’interrogation initial :
Il s’agit bien d’une théorie dans une démocratie « idéal », là où nous serions informés, éduqués,…et protégés des influences de lobbying entre autres, avec une constitution qui protège la démocratie et menace ces qui la détournent pour leur profit personnel.

Je sais c’est utopique, mais de mon point de vue fondamentale.

N’hésitez pas d’avancez même sur un terrain non balisé comme tu le disais @Renaud ce n’est peut être pas l’âge qui devrait définir le droit de vote.

Au plaisir de vous lire.

Je crains de ne pas avoir de réponse sur un terrain « balisé ».
Selon moi, nous devrions avoir la chance de pouvoir nous tromper en faisant nos propres expériences. Se servir de l’expérience et du travail des autres devrait nous faire gagner du temps.
Dans mon parcours de recherches, je me rends compte qu’au plus je connais de choses, au plus je me rends compte de la complexité du monde dans lequel on vit.
La seule chose que je sais, c’est que je ne sais rien.
Il faudrait, encore une fois selon moi, garder nos âmes d’enfants, s’autoriser l’erreur ou la fausse note, encourager l’altruisme et la bienveillance, ce qui génèrerait de l’empathie.
Il est indispensable d’avoir une place dans une société, quelle qu’elle soit. Comme le dit Louis Fouché, dans certaines communautés, les vieux sont responsables du lever et du coucher du soleil.
Chacun son rôle avec ses capacités, et il n’y a pas de problème avec ça.
En maraichage, certains appellent des mauvaises herbes ce que d’autres appellent des plantes bio-indicatrices. Tout est une question de vocabulaire. La novlangue est en train de nous faire perdre nos repères et notre âme.
Rendons notre monde et notre vie désirable. Tout cela n’est qu’un jeu, et notre corps physique n’est que de passage.
Le collectif n’ira bien QUE lorsque l’individu ira bien. Pour le moment, et par expérience, c’est le seul domaine où je peux encore avoir un peu d’influence, et ce n’est déjà pas facile !!
En somme, il faudrait recréer le village des Shtroumpfs.
Vu la vulnérabilité de nos systèmes complexes, je crains que nous devions malheureusement passer par un bel effondrement de notre civilisation avant cela.
Sinon, c’est quoi le bonheur pour vous ?
Au plaisir

1 « J'aime »

Il me vient une citation de Coluche qui me fait penser à la réflexion de votre neveu.
Si quelqu’un estime avoir la capacité de s’exprimer au travers du droit de vote, c’est qu’il pense avoir une certaine forme d’intelligence.
« L’intelligence, on a toujours l’impression d’en avoir assez, puisque c’est avec ça que l’on juge ! »

2 « J'aime »

C’est connu que les opinions changent radicalement quand on a pû se confronter au monde du travail.
Je pense qu’il faut restreindre le droit de vote aux travailleurs, sur lesquels repose toute notre société.

1 « J'aime »