28 NATIONALITÉ

Pour sortir du boboisme : (sauf erreur pas vu de discussion nationalité)

Constitution Suisse : http://www.admin.ch/ch/f/rs/1/101.fr.pdf

Art. 38 Acquisition et perte de la nationalité et des droits de cité
1 La Confédération règle l’acquisition et la perte de la nationalité et des droits de cité
par filiation, par mariage ou par adoption. Elle règle également la perte de la nationalité
suisse pour d’autres motifs ainsi que la réintégration dans cette dernière.
2 Elle édicte des dispositions minimales sur la naturalisation des étrangers par les
cantons et octroie l’autorisation de naturalisation.
3 Elle facilite la naturalisation des enfants apatrides.

ça pue ! comme aux USA, Canada, Austalie, Asie, Europe de l’ Est, Russie etc …
http://www.patrick-weil.com/Fichiers%20du%20site/2002%20-%20L’accès%20à%20la%20citoyenneté.pdf

Que des pays de fascistes !

[bgcolor=#FFFF99]« Mon Égoïsme est mon humanité » Max Strirner[/bgcolor]

(formule incompréhensible à un bobo)

Il ne suffit pas de dire « Ça pue ! » : il faut dire ce qu’on propose, surtout quand on ouvre un fil.

Autrement, on reste dans l’agitation verbale improductive. JR

c’ était IRONIQUE !

« Mon égoïsme est mon humanité » max Stirner

« Mon Egoïsme est mon humanité » Max Strirner

« Si on n’est pas égoïste, on n’a rien à donner » Un Collègue de Travail

Quel pessimisme !

Non c’est de la génétique.
Mais égoisme veut dire aussi compassion qui flatte son ego.

Plurinationalité et participation à l’exercice de la souveraineté nationale

Marine Le Pen (sur « Kiosque », il y deux jours) admet le cumul de la nationalité française et d’une autre nationalité, mais seulement s’il s’agit d’une nationalité de pays membre de l’UE.

Conséquence pratique (quoiqu’elle n’ait pas précisé) : les autres binationaux (par exemple un Français qui aurait en outre la citoyenneté américaine) seraient, toutes choses égales par ailleurs, traités comme des étrangers du point de vue des prestations sociales et des droits civiques.

C’est faire preuve d’un certain européisme que je n’attendais pas du FN !

Pour ce qui est de l’exercice des droits civiques, je trouve que l’idée a du mérite.

Autant je suis opposé à l’ostracisation des Français de l’étranger (expatriés) et me réjouis de pouvoir voter bientôt (enfin !), en tant qu’expatrié, pour un député, autant il me semble qu’il y a à tout le moins conflit d’intérêts civiques quand on choisit de manger au râtelier de deux ou plusieurs nationalités. Est-il sage de laisser participer à l’exercice de la souveraineté nationale des personnes tirées entre deux appartenances nationales, ou, ce qui revient au même, indifférentes aux deux ?

On pourrait envisager de demander aux expatriés français, lors de l’inscription sur les listes électorales en France ou à l’étranger, une déclaration sur l’honneur attestant qu’à leur connaissance ils ne sont titulaires que de la nationalité française et de la nationalité d’un autre pays membre de l’UE, et qu’ils n’ont jamais demandé une autre nationalité.

« Qu’ils n’ont jamais demandé une autre nationalité », parce qu’il se peut que la loi étrangère attribue d’office la nationalité du pays concerné sans que l’expatrié en ait fait la demande expresse (cas d’enfants nés à l’étranger ou de femmes mariées, par exemple).

Le but de cette règle serait d’éviter que la souveraineté nationale soit exercée à la légère par des personnes qui n’ont pas d’attaches réelles avec la France.

Cela n’empêche pas que tout étranger résidant légalement en France de manière permanente devrait pouvoir exercer le droit de vote aux élections municipales. Sur ce point (peut-être aussi sur quelques autres) je ne partage pas l’avis de Marine Le Pen.

PS. Je suis allé au programme du Front national (http://www.frontnational.com/le-projet-de-marine-le-pen) et je n’ai rien vu de plus à ce sujet : est-ce que j’aurais mal regardé ? JR

« et me réjouis de pouvoir voter bientôt (enfin !), en tant qu;'expatrié » >>> en effet

je remarque que les consulats transmettent la procédure de vote mais en aucun cas la procédure de candidature. Dés pipés selon moi.

Mais bon, faute de grive on mange des merles (bien que je sois végétarienne :wink: )

Que voulez-vous dire ? JR

Les français de l’étranger ne sont pas informés de la procédure de candidature. Les courriers qu’ils reçoivent sont pauvres en information technique et arrivent souvent très tard. Trop tard en tout cas pour que lambda songe à s’engager. (je roule avec plaques CH)

Information électorale des Français à l’étranger

À mon avis les Français à l’étranger disposent exactement des mêmes informations que les autres en ce qui concerne la procédure de candidature. Ils ont accès comme les autres aux sites officiels, notamment :

– Légifrance : http://www.legifrance.gouv.fr/

– par Légifrance, au code électoral : http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?cidTexte=LEGITEXT000006070239&dateTexte=20120303

– et il y a le site "Votez à l’étranger : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/les-francais-etranger_1296/elections-2012-votez-etranger_20721/

J’ajoute que cette année du moins je reçois fréquemment par Internet des informations et rappels électoraux de mon consulat (entre autres. en novembre dernier, un avis de renouveler ma carte consulaire qui m’a été très utile).

Pour ce qui est de la documentation relative aux candidatures, comme tous les Français, les Français de l’étranger ont accès à tout moment aux programmes des candidats (quand ils ont été mis en ligne).

Cette année je reçois fréquemment par l’Internet de l’information en provenance des candidats et des partis.

Il est vrai que la documentation imprimée arrive souvent avec retard par rapport à la métropole, mais avec l’Internet ça a beaucoup moins d’importance. D’ailleurs, du point de vue écologique et économique, je serais d’avis de limiter ces envois de papier au strict nécessaire (aux personnes qui en font la demande).

Il appartient à chaque citoyen de ne pas attendre que l’information lui soit servie toute cuite par le gouvernement et de faire l’effort de se renseigner. Nous ne sommes plus en 1898. JR

Chacun est sensé aller à la pêche. omerta mécaniste&électroniste et conçue inattaquable par la rigueur du mental construit. Le facteur humain n’est pas pris en compte dans cette logique.

« Cette année je reçois fréquemment par l’Internet de l’information en provenance des candidats et des partis. » >>> c’est bien ce que je disais : la moitié de l’info, mais pas l’autre.

Il y a un site « votez à l’étranger ». je cherche le site « soyez candidat à l’étranger » , avec un paragraphe : « comment faire campagne à l’étranger » …

il y a eu une modification du code électoral.
elle était accessible sur gouv.fr
mais je trouve cet argument méprisant pour le citoyen qui manque de temps.

Il y a de plus en plus de droits dont l’exercice dépend de l’internet.

On commence même à se rendre compte que le téléphone portable est mécaniquement rendu obligatoire.

L’existence d’un outil est une bonne chose.
Le fait qu’il soit ergonomiquement obligatoire (et payant) , est inquiétant.

Chacun est censé aller à la pêche. omerta mécaniste&électroniste et conçue inattaquable par la rigueur du mental construit. Le facteur humain n'est pas pris en compte dans cette logique.
[b]Oui, chaque citoyen est censé se renseigner[/b]. Les Français de l'étranger sont aussi bien placés que les autres pour le faire, et c'est la moindre des choses.

Le premier bon réflexe, quand on est Français à l’étranger, est de s’inscrire au Consulat. De cette manière, on recevra la documentation électorale : par l’Internet, bien sûr, et si on en fait la demande, par courrier ordinaire.

Indépendamment du consulat, supposons que vous n’arriviez pas à repérer le site officiel où trouver précisément les renseignements que vous cherchez, ou bien que le Code électoral vous paraisse trop compliqué : vous savez du moins consulter google, puisque vous utilisez l’Internet ?

Alors interrogez google sous « Français de l’étranger », « présidentielles », « candidatures ». « élections », « Suisse »…

Et si vous ne trouvez toujours pas, il reste à faire un effort d’imagination (vous aimez bien ça, je crois) pas tellement surhumain : décrochez votre téléphone, demandez à parler au préposé consulaire chargé des élections, et vous aurez tous les renseignements que vous voudrez ! Et si vous trouvez que le téléphone portable, le téléphone tout court et la voiture sont des carcans insupportables, prenez vos jambes et rendez-vous en personne au consulat !

Une chose importante à savoir :

On ne fait pas campagne à l’étranger, sauf par la poste ou par l’Internet – en tout cas c’est interdit dans la plupart des pays, qui ne veulent pas se transformer en champ clos des batailles électorales étrangères… Récemment encore le Canada s’est opposé à ce que les autorités françaises désignent le Canada comme une circonscription électorale aux fins des élections françaises (on ne se demandera pas trop longtemps pourquoi, je suppose). Mais ça aussi le google ou le consulat vous le diront.

Ana, un peu plus de bonne foi et peut-être un peu moins de visions psychosociales, svp : ça aussi ça se « construit dans le mental », comme vous diriez, et ça fait partie du facteur humain. JR

« Ana, un peu plus de bonne foi et peut-être un peu moins de visions psychosociales, svp » >>> je suis pourtant si brève face aux tartines du neurone cadré. J’exagère encore ? merci de m’en avertir, c’est gentil.

Je vous en prie. JR

Sans exagération toutefois :wink:

LE DROIT DES PEUPLES A GARDER LEUR TERRE … SANS BETON IMMIGRATOIRE BOBO BIEN PENSANT

L’immigration réduit des deux tiers la croissance du PIB

Le coût de l’immigration en France est de 71,76 milliards d’euros (fourchette basse)
Les recettes liées à l’immigration en France sont de 45,57 milliards d’euros
Le déficit dû à l’immigration et supporté par les contribuables est de 26,19 milliards d’euros
Lorsqu’une personne immigrée ne repart pas dans son pays d’origine à la fin de son contrat de travail, c’est l’Etat (le contribuable) qui prend en charge le coût des prestations sociales
Les prestations sociales constituent 14% du revenu moyen des ménages immigrés contre 5% pour les ménages non immigrés, les immigrés extra-européens et leurs descendants perçoivent 22% des prestations sociales
Le coût unitaire des demandes d’asile est de 15.000 euros
Les dépenses sécuritaires liées à l’immigration s’élèvent à 5,2 milliards d’euros
Le travail au noir concerne au minimum 500.000 personnes immigrées et représentent un manque à gagner pour l’Etat de 3,810 milliards d’euros
65 à 90% des prostituées sont étrangères
Le taux de chômage des immigrés est le double de celui des non immigrés, 40% des jeunes de banlieue
60 % à 70 % des détenus en Benêtland sont musulmans
Coût d’ un adolescent en centre fermé 594€/jour
Plan banlieue 90 milliards
Croissance démographique 0,7% (à retrancher du PIB pour PIB/hab), surface urbaine +19% en 10 ans atteignant 22%
2009 : 223473 sur 824641 naissances d’un parent immigré, sans compter les naturalisés évidemment …

la colonisation rose Jules Ferry à l’ envers, même résultat pour le contribuable benêt, la grosse gabelle !

http://www.contribuables.org/wp-content/uploads/2008/03/monographie14_le_cout_reel_de_limmigration.pdf
(résumé http://www.brusselsjournal.com/node/3129)

http://www.senat.fr/commission/fin/pjlf2012/np/np16/np163.html

http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NAISLIEUNAISPAR http://www.ined.fr/fichier/t_telechargement/35196/telechargement_fichier_fr_dt168.13janvier11.pdf
http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/ip898.pdf
http://www.youtube.com/watch?v=384w9Nmg9_w
http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=8&ref_id=14205


« Nous ne laisserons pas bétonner par an 4500 villas secondaires de bobos bien pensants du Benêtland pour massacrer notre terre corse. » FLNC

Michel Godet C dans l’ air , un ignoble nazi qui pue :


« 100 millions de bobos heureux au Benêtland »
Debré père